Les Dayaks sont les autochtones de Kalimantan qui vivent encore dans des régions isolées de l’île de Borneo. La tribu indigène Dayak a une culture maritime, car leurs noms ont de nombreuses significations liées aux rivières (en raison du grand nombre de rivières présentes dans les régions reculées de Kalimantan).

La signification du mot “Dayak” est débattue. Certains disent que “Dayak” signifie “être humain”, tandis que d’autres pensent que cela signifie “terre intérieure”. Les Iban utilisent le terme “Dayak” pour désigner les êtres humains, tandis que les Tunjung et les Benuaq l’interprètent comme “l’amont de la rivière”.

Il existe de nombreuses tribus Dayaks à Kalimantan. Certains les divisent en six groupes : les Klemantan ou Kalimantan, la famille Iban, la famille Apokayan, les Dayak Kayan, Kenyah et Bahau, la famille Murut, la famille Ot Danum-Ngaju et la famille Punan.

La plupart des tribus Dayaks sont des Dayaks Kenyah qui utilisent des accessoires comme bijoux corporels. Les Dayaks portent généralement des perles faites de pierres naturelles. Ces pierres étaient autrefois façonnées à la main sans machine, ce qui leur donne une couleur terne par rapport aux perles modernes fabriquées en usine. Les Dayaks utilisent également des accessoires fabriqués à partir des animaux qu’ils chassent, tels que les dents de canines, les dents d’ours et les défenses de sanglier. Les défenses de sanglier sont utilisées pour fabriquer des colliers.

Une autre caractéristique unique de la tribu Dayak est le tatouage, qui a une signification très profonde pour eux. Les tatouages chez les Dayaks font partie de la tradition, de la religion, du statut social d’une personne dans la communauté et peuvent aussi être un signe d’appréciation tribale pour les compétences d’une personne.

Il existe plusieurs coutumes Dayak qui sont encore préservées. En voici quelques exemples :

  1. La Cérémonie de Tiwah : Une cérémonie qui a pour but de porter les ossements des défunts dans un Sandung, une sorte de petite maison spécialement dédiée aux défunts.
  2. Le Monde Surnaturel : Les Dayaks ont une relation étroite avec le monde surnaturel. Certaines de leurs traditions rituelles ont été mal interprétées par des étrangers, qui les ont qualifiés de “cannibales”.
  3. Le Bol Rouge : Une cérémonie utilisée pour rassembler la tribu Dayak en cas de danger ou de guerre. Le leader, appelé Pangkalima ou Panglima, utilise un bol rouge pour alerter les villages Dayaks voisins.

Pour rencontrer la tribu Dayak, vous pouvez les trouver facilement au village culturel de Pampang à Samarinda ou lors du Festival culturel de Capgomeh à Singkawang. Si vous souhaitez découvrir la vie des Dayaks, vous pouvez faire un voyage de 2 à 3 jours en bateau sur les rivières de Kalimantan. De nos jours, de nombreuses tribus Dayaks se sont intégrées à la communauté moderne.