Chaque communauté en Indonésie possède des activités qui ont pris racine dans leurs traditions, et Bali ne fait pas exception. Outre les arts variés, la culture, les coutumes et la diversité des attractions touristiques, la communauté balinaise perpétue également des activités religieuses liées à la confection des offrandes. Le but de cette tradition est d’obtenir la protection et les bénédictions des dieux.

Voici 5 activités balinaises quotidiennes à connaître afin que lors de votre voyage à Bali, elles ne vous surprennent pas.

  1. Mesodan : Si vous observez les maisons à Bali, en particulier chez les Hindous, vous remarquerez de petites coupelles remplies de café et de collations disposées au Sanggah ou au Pelinggih (l’endroit où réside le dieu) dans chaque maison. Cette tradition est communément appelée Mesodan.

Cette activité est généralement effectuée le matin, avant de commencer la routine quotidienne. Pendant que le café est préparé, les Balinais disposent de petites tasses et de petites assiettes similaires. Une petite tasse est remplie de café et une petite assiette est remplie de collations (Sodan).

Avec des canang et de l’encens, le “Sodan” est offert au Sanggah tout en récitant le mantra des offrandes et en effectuant le ngayap (mouvement des doigts d’avant en arrière). Le Sodan peut être récupéré dans l’après-midi ou le soir. Cette activité est réalisée quotidiennement.

  1. Mesaiban : Lors de votre voyage à Bali, si vous remarquez à l’extérieur des maisons hindoues de petites feuilles de bananier remplies de riz et d’accompagnements ou de “saur”, sachez qu’il s’agit d’une offrande “Saiban”.

Après la cuisson et avant de manger, les Hindous coupent de petites feuilles de bananier et les disposent sur un plateau. Sur ces feuilles, les Hindous déposent une petite quantité de riz sukla (riz qui n’a pas été mangé après la cuisson) ainsi que des plats d’accompagnement sukla (non encore consommés). Parfois, des aliments supplémentaires tels que le saur (condiment à base de noix de coco), les haricots et le sel sont également utilisés.

Ensuite, le “Saiban” est offert au “pelinggih” ou “sanggah” du jardin de la maison tout en récitant des prières et des invocations. Le but est de remercier les dieux pour les bénédictions et les dons alimentaires qui leur ont été accordés.

  1. Mejejaitan : Une activité quotidienne des Balinais, qui est régulièrement effectuée par la communauté hindoue, est le “mejejaitan”. Il s’agit de confectionner des offrandes cérémonielles à des fins religieuses. Les matériaux utilisés sont des feuilles de coco “slepan” (vieux) et “busung” (jeunes), des feuilles similaires à celles des palmiers “ibung”, et des lamelles de bambou “semat” utilisées pour fixer les feuilles.

Il existe différents types de mejejaitan, allant des petites offrandes cérémonielles aux offrandes destinées aux grandes cérémonies. Les femmes sont généralement chargées du mejejaitan. C’est pourquoi les femmes hindoues balinaises sont enseignées dès leur plus jeune âge à confectionner des offrandes.

  1. Metanding : Le “metanding” est également une activité religieuse hindoue balinaise qui est presque réalisée quotidiennement. Cette activité consiste à créer et à disposer des offrandes pour des cérémonies. Dans leurs activités quotidiennes, les Hindous balinais réalisent le “metanding” en utilisant des feuilles de bananier comme contenant, sur lesquelles ils disposent également diverses fleurs.

Parfois, une grande cérémonie nécessite des offrandes complexes. Par conséquent, le “metanding” doit être réalisé par plus d’une personne, généralement des membres de la famille. En général, les femmes réalisent le “metanding” et sont éduquées dès leur plus jeune âge pour maîtriser cette activité. La capacité de composer les offrandes correctement est un défi pour elles.

  1. Mebanten Canang : L’activité principale quotidienne des Hindous est le “mebanten canang”. Cette activité doit être réalisée avant la prière. Elle a généralement lieu dans l’après-midi, sauf pendant certaines journées sacrées. Les ingrédients du mebanten comprennent le dupa (encens), le tirta (eau sacrée), les sekar (fleurs) ainsi que les rarapan (petits biscuits et sucreries à base de riz).

Le mebanten commence par placer le canang, les sekar, le dupa et le rarapan dans le “pelinggih” ou sur la cour de la maison, puis on arrose de tirta tout en effectuant le “diayap” (mouvement des doigts d’avant en arrière) et en récitant des mantras. Cette activité n’est pas réservée qu’aux femmes, les hommes aussi la réalisent. Une fois terminée, la prière commence.