Pour la plupart des gens, la mort est une chose effrayante. Mais cela ne s’applique pas aux habitants de Tana Toraja, dans la province du Sulawesi du Sud. D’une manière héréditaire, les Toraja font de la mort leur sujet quotidien. Ils croient que la mort est l’étape ultime pour atteindre la vie la plus éternelle.

De plus, la tribu Toraja possède de nombreuses traditions pour perpétuer le corps, qui sont assez populaires de diverses manières, similaires à la momification en Égypte. Bien que cela puisse sembler effrayant, cette variété de traditions devient en réalité une attraction touristique locale très unique et intéressante à explorer.

Indonésie Authentique vous propose cinq traditions funéraires sacrées et uniques à Toraja que vous devez voir lorsque vous visitez Sulawesi pour des vacances.

  1. Tau-tau : Ces sculptures en bois ressemblent à une personne décédée enterrée dans une falaise. Elles sont appelées Tau-tau. Le but de cette pratique est de permettre à l’esprit de la personne décédée d’être éternellement présent sur place. Les Tau-tau sont considérés comme sacrés et ne doivent pas être touchés.
  2. Festival Ma’nene : Lors de ce festival, le corps du défunt est retiré de son emplacement et habillé de nouveaux vêtements par sa famille ou ses petits-enfants. Ensuite, les corps “marchent” pour retourner dans leur lieu d’origine. Cette pratique est censée protéger les défunts et leurs familles contre les dangers et les perturbations malveillantes, tant de l’intérieur que de l’extérieur.
  3. Bori Kalimbuang : Il s’agit d’un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, situé dans le village de Bori. Il ressemble à Stonehenge en Angleterre, avec des pierres dressées de différentes tailles, mais celles-ci ne sont pas formées naturellement. Les pierres de Bori Kalimbuang ont été fabriquées et plantées dans le sol pour servir de lieu de culte des ancêtres.
  4. Kambira : La mort est également sacrée pour les nouveau-nés chez les Toraja. Si un bébé décède avant l’âge de six mois, il est censé être retourné dans le ventre de sa mère. Un arbre Tarra, riche en sève, sert de substitut au lait maternel pour abriter le bébé. Cette procession funéraire pour les bébés est appelée Kambira.
  5. Londa : Cette grotte sert de lieu de sépulture, située dans le village de Sandan Uai. Les cercueils et les squelettes centenaires sont clairement visibles dans cette région montagneuse. Les cercueils sont disposés en fonction du statut social des défunts.

Ces traditions funéraires de la tribu Toraja sont uniques et fascinantes, offrant aux visiteurs un aperçu de leur culture et de leur croyance en la vie après la mort. Ces pratiques montrent comment la mort est célébrée et vénérée dans cette région du Sulawesi.